top of page
056-Galerie darg Didariel.jpg

GALERIE DIDARIEL

Programme / Typologie : Galerie d’art
Commanditaire : Joachim Dariel

Organisateur : N.C.

Type de commande : Privée
Partenaires : Pak Lighting solution (éclairagiste)

Type de mission : Complète

Situation / Lieu : Paris 06
Budget : N.C.
Surface : 62,3 m2 (SHAB)
Date : 2017

Projet d’aménagement intérieur pour transformer un espace commercial en lieu de vie dédié à l’art.

 

Description et parti pris

 

L’espace galerie donnant sur la vitrine, qui reçoit le public, se veut minimaliste, sobre et pratique. L’idée étant de faire un espace qui à la fois garde la trace du passé du local, en gardant l’ancien parquet, et à la fois offre un espace propre, neuf et fonctionnel. Le plafond pouvant intégrer des éclairages modifiables et adaptables, avec des lumières directes ou indirectes. L’ensemble des réseaux et des éléments et techniques sont dissimulés de sorte à offrir un lieu neutre, totalement humble pour mettre en avant les œuvres d’art qu’il accueillera.

 

En rez-de-chaussée d’un immeuble haussmannien de haut standing, Nous avons été appelés pour transformer une ancienne boutique d’antiquaire en galerie d’art. Le local possédait un accès direct à sa cave aménagée depuis son espace en rez-de-chaussée. L’espace avait la particularité d’être traversant entre le boulevard du Montparnasse et la rue Notre-Dame des Champs, sa cave ayant sa propre entrée du côté de la rue Notre-Dame des Champs.

L’objet de la transformation de ce local était d’en faire à la fois un espace de vie et à la fois un espace d’exposition. Pour cela des toilettes avec douche ont été réalisés.

L’espace en sous-sol et l’arrière-boutique ont été transformés en espace de vie ou il aussi possible de travailler. Ces espaces possèdent des espaces de rangements pour permettre des stockages éventuels. Ils ont été aménagés de sorte à répondre aux besoins fonctionnels comme esthétique des artistes.

Le principe qui nous a permis d’organiser l’ensemble de l’espace fut le minimalisme et la simplicité des formes. Pour que les murs s’effacent derrière les œuvres d’art et qu’ils ne soient que cimaises sobres et fonctionnelles de ces dernières. Le ton blanc domine l’espace du sol au plafond, pareillement pour mettre en valeur les œuvres d’art. Certains meubles sont plus immeubles, ils sont fixes, et pourtant ils donnent l’illusion qu’ils sont bel et bien meubles. Un de ces meubles gère la séquence qui donne accès à la cave, qui reste privative.

L’espace galerie donnant sur la vitrine, qui reçoit le public, minimaliste, sobre et pratique, sait s’effacer derrière les œuvres d'art. L’idée étant de faire un espace qui à la fois garde la trace du passé du Wabi-Sabi, en gardant l’ancien parquet avec ses imperfections, et à la fois offrir un espace propre, neuf et fonctionnel. Le plafond pouvant intégrer des éclairages modifiables et adaptables, avec des lumières directes ou indirectes. L’ensemble des réseaux et des éléments et techniques sont dissimulés de sorte à offrir un lieu neutre, totalement humble pour mettre en avant les œuvres d’art qu’il accueillera.

bottom of page