top of page
023-LOGEMENTS_TOLBIAC-DIPLOME.jpg

HABITAT SUSPENDU TOLBIAC - 134 LOGEMENTS COLLECTIFS

Programme / Typologie : 134 logements + un équipement public (Piscine publique)
Commanditaire : E.N.S.A.P.B

Organisateur : N.C.

Type de commande : Diplôme de Master
Partenaires : N.C.

Type de mission : Etude
Situation / Lieu : Paris 13
Budget : N.C.
Surface : 25 000 m2 SHAB)
Date : 2008

Projet de logements collectifs, avec loggia, terrasse, à la manière de l’immeuble villa.

Description et Parti pris

 

Le site

Il se trouve sur la future dalle qui va recouvrir le chemin de fer dans le quartier de Masséna. La réponse produite est faite à la suite du concours d’idée internationale du nouveau palais de Justice de Paris. Dans ce concours il demandait de penser le nouveau palais de justice sur la halle Freyssinet et de laisser la place libre sur la future dalle pour laisser place à de l’architecture de logement. Produire du logement est donc l’objectif principal de ce projet.

 

Problématique

Comment est-il possible de s’approprier un site avec une telle densité de constructions et d’événements au sol ? Si ce n’est, grâce à une dalle qui vient recouvrir le chemin de fer et qui offre un nouvel espace de vie et de ville. Comment gérer une relation et une continuité entre la partie haute de la dalle et le sol naturel du site ? Comment relier l’ancien XIIIème, constitué de bâti ancien, et le nouveau XIIIème, avec ses constructions nouvelles, tramées et rectilignes ?

Voilà quelques-unes des nombreuses questions qui me sont venues à l’esprit en commençant ce projet.

 

Objectif

Un projet de logement de commerce et d’équipement, presque un morceau de ville.

Les objectifs sont de prendre possession de ce nouvel espace qu’offre le projet de recouvrement du chemin de fer dans le quartier Massena Chevalleret Tolbiac. Pour cela, de chercher le lien entre le nouveau XIIIe et l’ancien XIIIe avec un programme et une architecture qui laisse de l’espace public.

Produire une grande surface de logement associé à des commerces, des activités et des équipements. Permettre la réalisation d’une place publique minérale qui servirait comme parvis au futur palais de justice en lieu et place de la halle Freyssinet. Garder ou retrouver une fluidité de circulation et de vue. Ne pas polluer inutilement la fenêtre urbaine produite par la bibliothèque François Mitterrand et fortement visible désormais de la passerelle Simone De Beauvoir. Offrir une continuité d’espace public et à des échelles pertinentes.

 

Méthode

Mon approche du projet tend à remettre en question le programme donné de telle sorte à obtenir de cette contrainte la meilleure réponse possible, à la fois adaptée au site, contexte, qu’aux problématiques contemporaines de pratiquer l’espace. Interroger le programme n’est qu’une étape, une autre est de chercher à répondre au mieux au contexte bâti et programmatique immédiat et à plus grande échelle, puisque l’architecture de la tour répond à une échelle urbaine.

 

La réponse possible

La réponse est un ensemble urbain de tours d’habitation et d’une nappe avec des activités, des équipements publics, et de l’habitation. La réponse de la tour est une manière de produire une densité de logement en un point précis ce qui évite une prolifération de bâti qui pourrait venir polluer la fenêtre urbaine de la bibliothèque. Il me semble que du logement, avec une aussi petite densité ne peut être un élément pertinent dans une fenêtre urbaine qui cadre sur un morceau de ville. Mais aussi la tour, c’est une façon de répondre à la densité du site, une manière de s’intégrer, de s’installer en respectant l’existence de l’urbain passé. Paradoxalement, du fait de sa prégnance, l’intégration d’une tour dans le tissu tridimensionnel, et donc dans le paysage, est d’une grande violence pour le quartier. Mais il me semble que gérer cette violence peut dégager une force incroyable au sein du projet.

La nappe est, elle a la même hauteur que le cinéma Mk2 de telle sorte, que l’on voie peu, voire pas, de la passerelle Simone De Beauvoir. Elle gère le rapport au sol de la tour et permet d’offrir de la maison en bande orienter au sud, sud-Ouest. Elle intègre aussi l’entrée de la tour, les parkings et le programme d’activités et de commerces. Elle offre la possibilité d’ouvrir la vue et de laisser une continuité spatiale qui finit sur un square qui aide pour finir la dalle.

bottom of page